"L'amour d'une mère pour son enfant ne connaît ni loi, ni pitié, ni limite.

 

Il pourrait anéantir impitoyablement tout ce qui se trouve en travers de son chemin."

Agatha Christie

 
            À Propos

        Un soir de la Saint Sylvestre, la vie de Marianne bascule : son mari est tué et sa fille Alice, âgée de huit mois, grièvement blessée dans un accident de voiture. Les pronostics médicaux sont implacables : son enfant restera handicapée.

       

De plus, depuis l'accident, une ombre inquiétante, insaisissable, menace Marianne et sa fille. Naît alors la volonté farouche de défier le destin et repousser les limites du possible.

 
Où acheter ?

Maïa Éditions

Supermarchés

Magasins Intermarché  de LABENNE  & CAPBRETON

Distributeurs

Autres

Librairies Indépendantes

 

Avis

Journal SUD-OUEST 14 octobre 2020

Cliquez sur l'image pour agrandir

Chronique KROKETTE EMMA   Instagram 

 

Le soir du réveillon de Nouvel An.
Un accident.
Marianne perd son mari et son bébé est gravement blessé.
Marianne va tout faire pour surmonter la perte de son mari en gardant la force de se battre pour sa petite Alice.

J’ai trouvé le personnage de Marianne si touchant.
J’avais juste envie de lui faire un câlin à chaque nouvelle étape franchie ou coup dur encaissé.
Car en plus de devoir s’occuper de sa fille, Marianne va se retrouver au coeur d’une sombre affaire de vengeance.

La plume de l’auteure est très agréable à lire, j’ai passé un bon moment avec son roman. Un moment plein d’émotion: la tristesse, la joie... mais aussi la colère.

J’ai aimé la remise en question de Marianne et les choix qu’elle fait pour le bien-être de sa fille sont tellement beaux.

L’épilogue m’a donné des frissons. Bref, une bien belle lecture.

Merci @martine.baticle .

Chronique ENTRE DEUX LIVRES Caroline 

Mon ressenti : Ce roman est à cheval entre fiction et réalité. 

 

Tout commence par un drame, alors qu’ils sont tous les trois en voiture, une famille se retrouve décimée : le mari de Marianne perd la vie et son bébé lutte chaque jour pour s’en sortir. Quand sa vie est hors de danger, on lui apprend qu’elle aura des séquelles. Marianne tentera de reprendre pied dans cette nouvelle vie totalement chamboulée. Mais au moment où elle y parvient, une menace plane... 

 

L’auteure nous emmène, grâce à sa jolie plume, au cœur de nombreuses émotions. Les dialogues sont nombreux et rendent le roman assez vivant. 

Alors que le drame se profile, on pense vivre un récit s’orientant vers la résilience mais, c’est alors que le coté angoissant du thriller surgit!

Un roman difficilement classable avec lequel les lecteurs multi genres, dont je fais partie, se régaleront. Je vous mets au défi de découvrir la fin avant de la lire... 

 

C’est vraiment une belle surprise pour ceux qui ne se fient qu’à la couverture et au titre. 

Chronique LECTRICEDEMOTS

 

Tout d'abord merci à l'auteure pour sa confiance.

 

Ce roman est un pur concentrée d'émotion.

Marianne un soir de réveillon a un accident de voiture, elle perd son mari et sa fille Alice est grièvement blessée, ce roman peut vous faire passer du rire aux larmes en moins de 5 mn.

 

J'ai lu ce livre en une après-midi tellement cette histoire m'a touchée.

Étant moi-même maman, je suis passé par des tas de choses et me suis posée beaucoup de question comment je réagirais si j'étais comme Marianne confrontée à cela, et bien exactement comme elle je me battrais corps et âme pour mes enfants.

Cette maman va tout faire pour surmonter cette épreuve et se battre pour sa fille. Ce roman peut parler a tout le monde, un accident peut vite arriver.

J'ai été transportée du début à la fin, j'ai été émue, joyeuse et en colère aussi par cette histoire de vengeance mais je ne vous en dirai pas plus.

 

La plume de l'auteure est fluide et agréable, j'ai passé un très bon moment.

Je retiens qu'il faut toujours se battre pour ses enfants et Marianne fera tout pour le bien être de sa fille.

Concernant l'épilogue il m'a scotchée je ne m'attendais pas à cela. Je suis triste d'avoir quitté Marianne et Alice.

Chronique de CHRONIQUEUSE6

Mon avis : De roman Fantasy au surnaturel, Martine Baticle avec beaucoup d’assurance dans sa plume, propose des narrations qui se veulent extraordinaires avec un partage de sensations fortes. Je suis toujours admirative par tant de fluidité et d’imagination dans ses

écrits.

Il me tardait de découvrir son nouveau roman qui se classe entre fiction et réalité, publié aux éditions Maïa. Un ouvrage dont le titre à lui seul “Pour l’amour de ma fille “ évoquera pour beaucoup d’entre vous un souvenir, une émotion, un sourire ou une larme. Il

communique la tendresse par sa couverture charmante.

De retour à Paris dans la nuit de la Saint-Sylvestre, circulant dans l’ombre et l’inconscience du danger, Marianne et Francis un couple clairement en harmonie, heureux parents d’une petite fille rayonnante nommé Alice, entrent en collision rapidement et tout bascule dans

l’horreur.

Du bonheur au cauchemar, de l’ivresse de joie à l’incompréhension vire la vie tranquille et joyeuse de Marianne. Entre la perte de son mari et les séquelles de l’accident de sa fille, cette jeune femme sera prise dans la douleur, la colère, et l’abattement. Les sentiments sont assourdissants, étouffants et sont interminables à chaque tournant de page. La détresse de

Marianne se ressent tellement, c’est une triste évidence qu’un long chemin l’attend ...

Martine Baticle aborde le handicap essentiellement l’hémiparésie avec beaucoup de finesse et rend grâce au combat d’une mère face à la tragédie qui s’est mise sur sa route et a brisé son bonheur. Une couche d’un récit de vie se dépose dans ce roman poignant, joignant la fiction et la réalité par des chapitres qui se succèdent et évoluent au gré de Marianne et de sa souffrance interminable. Je partage son chagrin et contemple à travers les mots délicats et affectueux de l’écrivaine son courage et la puissance de sa force. Entre

les lignes se tracent un amour démesuré celui d’une mère, c’est bouleversant.

Pour l’amour de ma fille est un roman qui démontre un long processus de travail qui se divise entre le déni et l’acceptation de la réalité aussi dure soit-elle. Un nouveau départ peint de sacrifices se présente s’alliant de phénomènes étranges ce qui rajoute un effroi incessant

à cette jeune maman au bord du désespoir.

Martine Baticle met en lumière le lien fusionnel entre une mère et son enfant. Elle a

envahi les pages d’amour et de bien-être avec cette relation qui déborde d’amour et de

sensibilité.

Il est écrit que l’amour d’une mère est unique, authentique et incomparable et ce rien ni

personne ne pourra le contester.

En cette période difficile et contraignante de confinement, je vous conseille de vous offrir ce roman ou de l’offrir à votre entourage pour parsemer espoir, courage, et

amour.

Articles connexes par Martine Baticle :

1. La Sphère du Passé

2. La fille faucon

3. Le Souffle du Châtiment

Chronique de LA LECTRICE ROCHELAISE

 

C'est un roman pleins d'émotions et très tragique à la fois. Entre la mort de son mari et le fait que sa fille restera surement handicapée à vie les réactions de Marianne sont multiples. Son instinct de mère passe avant tout dans certains passages du roman, elle fait tout pour sa fille. Il y a quand même une fin positive...

J'ai beaucoup aimé à la fin du roman le moment où on voit un des personnages principaux beaucoup plus grands, cela montre que dans n'importe laquelle des situations il y a toujours du positif. Les chapitres sont très aérés et la longueur des chapitres n'est ni trop longue, ni trop courte.